Biarritz Années Folles

Faites-le vous-même !

Ateliers couture et création de costumes 2017/2018

Participer au Festival Biarritz Années Folles, c’est retrouver le plaisir des belles toilettes, de s’habiller pour sortir lors des différentes manifestations organisées par l’association, de changer d’époque quelques heures, de partager des moments drôles et sympathiques avec les amis que l’on ne manquera pas de se faire mais aussi si on en a envie, d’incarner un personnage totalement différent de soi.

C’est le grand plaisir qu’apportent les costumes et l’action de se costumer!

(suite…)

Atelier Costume Messieurs: tout sur le noeud-papillon!

Messieurs, porter un noeud-papillon avec votre costume pour le prochain Festival Biarritz Années Folles vous donnera un air pimpant, soigné et terriblement élégant.

IMG_8700

Vous avez fouillé votre armoire et non, pas l’ombre d’une aile de soie? Je vous propose donc de participer au :

Premier Atelier Couture 1920 Messieurs à Biarritz, le 18 Mars 2017

A partir d’une cravate vintage, vous réaliserez un noeud-papillon de forme française ou de forme américaine et bien sur apprendrez à le nouer. Car bien entendu, ce noeud-paillon respectera la tradition: pas de noeud préformé tout rapaplat mais un beau noeud sur mesure, prêt à s’envoler!

IMG_8656

IMG_8697

 

Cet ouvrage est très simple à coudre, y compris pour des débutants.

A pois, écossais, rayé, motifs cachemire, bleu, vert, rouge,… pas de timidité, venez faire s’envoler des nuées de noeuds-papillon.

Atelier limité à 10 places ouvert aux adhérents de Biarritz Années Folles et du Centre Social Maria Pia, en priorité aux messieurs puis aux dames, Lieu : Centre Social Maria Pia à Pétricot de 9h30 à 12h30, participation 7€, fournitures incluses (cravate vintage et ruban à choisir sur place dans le stock disponible), remise fiche explicative comprenant 2 patrons et méthode de nouage.

Inscription au plus tard le 28 février 2017 par mail à l’adresse : claire@biarritzanneesfolles.com

Une robe du soir de 1926

Comment vous montrer que la mode des années 1920 n’est finalement pas si “vintage” que cela?

Tout simplement, en reprenant un patron proposé dans les magasines féminins de l’époque et en le réalisant pour une femme d’aujourd’hui! Voyons ce que cela donne.

MDJ1

MDJ2

MDJ3

 

Cette fois-ci, nous nous sommes penchées sur les patrons édités en France. Nous avons donc épluché les magasines disponibles en ligne à la Bibliothèque Nationale de France. Il existe un service formidable et entièrement gratuit, Gallica, qui nous permet de consulter, imprimer et télécharger tous les ouvrages scannés par la bibliothèque. C’est ainsi que nous avons passé des heures, purs moments de délices, à lire les publications de l’époque: Femme Pratique, Le Petit Echo de la Mode, La Femme de France, La Femme chez Elle, Les Dernières Modes de Paris, La Mode du Jour,..

Les conseils en matière de mode, les patrons à réaliser, les nouveautés beauté ne manquent pas et sont souvent d’une lecture très … savoureuse. Que diriez-vous de teindre vos cheveux sans que la couleur vire ou de les friser sans qu’ils brûlent?

Ah les Françaises ont toujours été prêtes à tout pour la mode!

Tant mieux et que cela continue encore longtemps!

Voici donc une réalisation de Colette pour Laure en crêpe gris tourterelle avec ceinture bordeaux rebrodée de jaune d’or et gris.

Robe Laure

Le modèle choisi est paru dans la Femme de France en 1926. Il s’agit de la version en haut à droite.

IMG_8159

Ce modèle s’adresse à une couturère expérimentée qui saura travailler le tissu dans le biais. Il n’y a pas d’explications de couture détaillée donc de bonnes connaissances en coupe et assemblage sont indispensables. En ajoutant la difficulté d’un tissu fluide, donc qui glisse, cela nécessite plusieurs heures de travail pour un modèle qui semble pourtant simple!

Simple? Et pourtant, des pans drapés sur les côté de la jupe, une découpe sur l’ourlet devant de bas de jupe, une coupe dans le biais.

Le chic des modèles français est souvent porté par une apparente simplicité !

Comme toujours les finitions apportent la touche “Couture” nécessaire à un modèle de soirée. Colette a ainsi joué avec le tissu choisi qui possède un endroit avec aspect crêpe (rugeux) et un envers d’un aspect satin pour apporter des touches de lumière et de raffinement. Comme c’est une perfectionniste (mais de rien maman!), beaucoup des finitions ont été faites à la main: des “kilomètres” de roulotté au bord de la jupe et du pan sur l’épaule, des petits points pour maintenir les drapés et la ceinture.

J’ai l’air de vouloir vous freiner dans la réalisation de ce modèle. Mais non, lancez-vous! Mais si vous êtes un peu hésitante encore en couture, alors prévoyez du temps et un tissu d’un prix abordable en cas de raté. Cela arrive, même aux meilleures!

Ce modèle n’est pas un modèle de haute couture réalisée dans une maison prestigieuse, il est paru dans une revue destinée aux femmes françaises. Je ne connais pas le lectorat de ce magazine, mais comme il donne également des conseils pour gérer son personnel de maison, je suppose qu’il s’adressait aux femmes possédant un certain niveau social et donc des moyens financiers suffisants pour avoir suivi une éducation en économie ménagère (on ne disait pas cours de cuisine et de couture!) et s’acheter un beau tissu de soie ou faire appel à une couturière professionnelle! Donc, il reste encore à notre portée de couturière amatrice à la maison.

1920sHomeSewing-021 (1)

Vous remarquerez que le pan drapé sur l’ épaule n’existe pas sur le modèle (il y a un drapé sous le bras). Il s’agit d’une petite liberté de notre part. Une fois la robe essayée, Laure étant plus grande que la moyenne des femmes de l’époque (et oui on a bien grandi en 80 ans), il nous a semblé qu’il fallait rééquilibrer les pans de la jupe par un tombé de tissu depuis l’épaule.

Nous avons donc fait appel au sens très pratique de nos amis américains pour ajouter d’après patron d’époque un pan qui flotte librement sur l’épaule. Et c’est à nouveau dans la revue Home Sewing que nous avons trouvé un conseil judicieux pour dessiner ce drapé. Attention, les mesures sont données en inches. Il vous faudra soit convertir en centimètres, soit utiliser l’autre côté de votre mètre-ruban.

Et ne pas suivre les consignes ou adapter les choses à notre façon, çà, c’est bien Français!

Si vous cherchez un modèle plus accessible, je ne saurais à nouveau vous conseiller de commencer par la One Hour Dress que nous avons expliqué précédemment ici. A moins que vous ne préfériez coudre votre robe avec moi? Renseignements en cliquant .

Alors que penseriez-vous cette année d’apparaitre pour les Fêtes de fin d’années dans ce splendide modèle?

Imaginez-le dans une palette de couleurs plus contemporaines, remplacez la ceinture brodée par des paillettes ou un brocard, et vous obtenez une jolie robe raffinée tout à fait portable aujourd’hui.

Si celui-ci ne vous plait pas, plongez-vous dans les revues et choisissez votre modèle, il y en a dans chaque numéro. Vous devriez y trouver votre bonheur et serez assurée de ne pas porter la même robe que votre voisine de table (et accessoirement de savoir quel plat cuisiné quand votre personnel de maison est en congés). Oh la la, quelle frivole, je suis!

Maintenant que j’ai eu mon quart d’heure de grande rédactrice de mode, je vais de ce pas rêver à Getaria devant les merveilles de notre grand couturier basque Cristobal Balenciaga.

A bientôt!

claire


Tissu: Crêpe polyester gris clair Mondial Tissus à Anglet, 20€

Ceinture:

  • une chute de sergé de coton bordeaux de cette robe
  • un galon brodé Planète Deco au Boucau, moins de 10€

Sac à main: pour le coup vintage, puisqu’il s’agit d’un sac réalisé au crochet par mon arrière grand-mère Hortense et conservé par Colette!

Collier: Claire’s

Broche: Vintage Emmaüs à Tarnos

 

 

 

1 2 3 10