Si vous comptez vous rendre à l’un des deux bals organisés par le Festival Biarritz Années Folles, vous avez encore le temps de réaliser cette petite robe noire de soirée.

combinoire3

Il s’agit en effet, d’une simple robe-combinaison, que nous pourrions considérer comme une nuisette aujourd’hui et qui est en fait le détournement d’un patron d’une combinaison, entendre par là “sous-vêtement”, des années 1920.

combinaisons20

Comme d’habitude, il vous faudra coudre à vos mesures, ce qui ne pose pas de problème puisque de toute façon, cela est toujours plus seyant !

Comptez une après-midi pour sa réalisation pour une débutante enthousiaste et 2 heures pour une couturière plus expérimentée.

Maitrisez ce patron est un bon investissement, car vous verrez bientôt qu’il sert de base, “de fond de robe”, à plusieurs autres créations des années 20. Changez de tissu, de couleurs, de matière et surtout de décoration et vous pourrez tour-à-tour le porter comme sous-vêtement, comme “sous-robe” d’une One-Hour-Dress de mousseline transparente ou de voile de coton, de robe de base à une création drapée de la fin des années 20, de robe de soirée avec quelques accessoires vintage ou plus simplement de chemise de nuit pour l’été.

combinoire2

Vous pourrez réutiliser, si vous ne mangez pas trop de chocolat, le même patron papier plusieurs fois pour des looks différents. Ce qui en fait un vrai patron “caméléon”!

Les accessoires apporteront la touche “retro-glamour” du siècle dernier!

Combinoire1

Ce modèle comporte deux morceaux seulement. Prendre trois mesures:

  1. Mesure 1 = votre tour de buste à l’endroit où vous voulez le haut de la robe (plus ou moins décolletée, c’est vous qui voyez), ne serrez pas trop. Ajouter 2 cm pour les marges de couture
  2. Mesure 2 = votre tour de hanche à l’endroit le plus “rembourré (je ne vous fais pas de dessin !) et ajouter 18 cm pour l’aisance et les marges de couture
  3. Mesure 3 = la hauteur de robe, c’est-à-dire la mesure entre le haut de la robe et l’ourlet du bas de la robe. J’en profite pour rappeler que les femmes des années 20 portaient leur robe à mi-mollet. Ce modèle se porte “plutôt court” pour l’époque (entre le genou et mi-mollet). Rajouter 2 cm pour les marges de couture si vous faites un ourlet classique ou garder la mesure excate si vous posez un biais à cheval comme ici.

Passons aux mathématiques: sur un grand morceau de papier, tracez un trapèze. Un quoi? Un rectangle qui n’est pas tout à fait rectangle, avec comme dimensions:

  • sur le petit côté du haut : la moitié de la mesure 1
  • sur les grands côtés : la mesure 3
  • et sur le petit côté du bas : la moitié de la mesure 2

C’est fini pour la technique. En principe, vous avez devant vous un grand rectangle pas vraiment rectangle. Allez vous mirer dans un miroir et positionnez votre patron devant vous. Si cecla ressemble à une moitié de chemise de nuit, bravo vous avez réussi l’épreuve.

Il ne vous reste plus qu’à découper deux morceaux identiques dans votre tissu, à coudre les grands côtés ensemble (on obtient un tube que l’on peut aussi essayer devant son miroir), à border de biais en haut et en bas (ou faire un petit ourlet rentré). Trouvez ensuite une âme charitable qui vous aidera à positionner les bretelles (deux morceaux de ruban ou de biais replié), les coudre et hop, c’est fini!

Astuce pour le positionnement des bretelles : je porte un soutien-gorge et je positionne les bretelles de la robe exactement au même endroit. Je règle la hauteur pour que les bretelles soient confortables à porter mais qu’elles ne tombent pas!

 

Pour la ceinture: faire une bande repliée sur elle-même d’une longeur supérieure à votre tour de hanche pour pouvoir la croiser.

Pour la tiare: il s’agit d’une combinaison d’une bande qui mesure mon tour de tête avec un triangle qui dépasse la hauteur de mon front (de la ligne des sourcils à quelques centimètre au-dessus de la racine des cheveux) et qui est presque aussi large que la mesure d’une tempe à l’autre. Quelques essais avec du papier s’imposent pour trouver ce qui vous plait le mieux.

combinoire4

J’y ajoute des bijoux et des diamants, de jolies chaussures et un accessoire vintage comme un éventail et je suis prête pour danser le charleston.

combinoire5

Ah, j’oubliais, ce tissu existe dans plusieurs coloris, alors osez autre chose que le noir! Et si vos petits doigts ne veulent pas coudre, vous avez toujours l’option de trouver une nuisette toute faite au rayon lingerie d’un magasin.

claire


Pour la robe: 

  • tissu satin polyester – Mondial Tissus à Anglet à 9,99€ le mètre
  • biais satin – Mondial Tissus à Anglet

Pour la ceinture: 

  • sergé de coton noir – Mondial Tissus à Anglet
  • décoration : bracelet démonté – Kiabi

Pour la tiare:

  • chutes de satin et de sergé de coton
  • décoration: bracelet démonté – Kiabi

Chaussures: mes chaussures de danse de salon de marque Paoul

Sac vintage de mon arrière-grand-mère Hortense!

Eventail cadeau d’une amie japonaise

Bijoux en vrai-faux diamants:

  • collier: Claire’s – BAB2 à Anglet
  • broche: vinateg Emmaüs

 

1 commentaire sur La petite robe noire de soirée

  1. Monique FRANCO 12 juin 2017 at 18 h 50 min (2 mois il y a )

    Encore mille bravos Claire.
    A samedi.
    Deux bises.
    Monique.

    Répondre

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Le champ marqué d'un * est requis

Commentaire *